La moitié des ménages français est endettée

Le poids de la dette des ménages s’accroit pour atteindre près de 1.200 milliards d’euros, soit plus de 44% par rapport à la dernière décennie. Cette fluctuation inquiétante résulte entre autres de l’inflation immobilière ainsi que de la multitude d’offres de crédit. Alors est-ce un problème ? Il semblerait que le recours au crédit soit au contraire une solution au développement et un excellent moteur de la croissance.

 

Les français s’endettent pour devenir propriétaires

Si le taux d’endettement des ménages a aussi allègrement progressé, c’est en grande partie à cause de l’inflation immobilière. En effet, les Français étant aujourd’hui incités à devenir propriétaires contractent de plus en plus de prêts immobiliers. Si ces investissements payeront certainement à très long terme, aujourd’hui, ils plongent les ménages dans des questionnements. Les prêts bancaires en vue d’un investissement immobilier allongent la durée de remboursement jusqu’à trente ans, ce qui peut être pratique dans un sens mais décourageant dans un autre.

 

Les crédits à la consommation et Internet

Durant cette dernière décennie, une hausse de 10% sur les crédits à la consommation a été évaluée. Cependant, le taux d’endettement des ménages français est sensiblement moindre par rapport à celui des Scandinaves, Américains et Britanniques. Malgré cela, la population s’inquiète car la hausse du revenu brut des ménages n’atteint que 24,7 % sur 10 ans. La pléthore de publicité en tout genre incite également à contracter des achats à crédit pour la mode, les appareils électroménagers et même la période estivale. L’explosion d’Internet simplifiant l’accès aux boutiques en ligne ne fait qu’envenimer la situation. Le budget mensuel ne semble plus suffire au train de vie que veulent mener la majorité des ménages.

 

Que faire ?

La population semble vivre au dessus de ses moyens mais parvient tout de même à joindre les deux bouts. Les charges telles que les dépenses quotidiennes, le loyer et les crédits semblent dépasser les 33 % des revenus des revenus bruts des foyers. Ce chiffre est assez inquiétant et les experts démontrent que la restructuration de crédit est la meilleure alternative pour rétablir l’équilibre du budget. Cette solution consiste à grouper en un prêt unique les dettes d’un ménage afin d’alléger les mensualités grâce au rallongement de l’échéance.


Laisser un commentaire